Oenoespace
 
        

 

Verrerie de la Marne


Veille Réglementaire

 
 
Le dernier numéro de la Revue Française d'Œnologie, n°263 vient de paraître !
Au sommaire de ce numéro :

  • REPORTAGE : Retour sur 2500 ans de protection des cultures Par Jacques Bertin
    « Pour faire du bon vin, il faut de bons raisins, mûrs et sains » constatait Olivier Cabanis, président de l'Association des œnologues de Montpellier, en ouverture de cette Journée de rencontres œnologiques (JROE), le 31 janvier. Et cette question de l'état de la matière première était déjà apparue capitale aux anciens. Dès la Grèce antique, on sait qu'ils cherchaient à préserver leurs récoltes des dangers extérieurs. Quoi de plus normal, pour un vigneron d'ailleurs ? La question de protéger ou pas le vignoble peut se poser, depuis que l'on a développé des outils de protection efficaces, mais l'objectif de cette JROE est de s'interroger sur la manière de le faire aujourd'hui : Comment y parvenir, tout en prenant en compte les préoccupations sur la santé et l'environnement qui prennent de plus en plus d'importance dans la société ?



  • ENQUETE :Réduire le Risque pesticides par la fermentation Par José Bourdalès
    "La vigne, le vin et les produits phytosanitaires n'ont pas permis de faire le plein du Palais des congrès de La Grande Motte, en ce dernier jour de janvier. Pourtant, la 31e Journée de rencontres œnologiques avait de quoi séduire, en donnant les arguments pour contrer les attaques médiatiques, au moment des Foires aux vins. Pour la presse, c'est presque devenu un ''marronnier'' que d'annoncer, à cette époque de l'année, des analyses signalant la présence de résidus de produits phytosanitaires dans des vins ! On sait que les limites de détection analytiques sont sans cesse repoussées, et que l'on retrouve toujours des traces de produit. Mais, quand on réalise à quelle concentration elles sont retrouvées, on constate qu'il faudrait ingurgiter, quotidiennement, des quantités considérables de vin, pour en mourir. Après un rappel historique sur 2500 ans de protection des vignobles, la pause voyait les œnologues réfléchir à la manière d'excommunier la cicadelle de la flavescence dorée, comme on le faisait au XVIe siècle. Mais, ils n'étaient pas là pour rigoler. Ils attendaient la partie sur les résidus dans les vins, détaillée par Magali Grinbaum, responsable du Laboratoire d’analyses de résidus à l'Institut français de la vigne et du vin (IFV)."

    En ce qui concerne le Cahier Technique de la RFOE 263,vous trouverez deux articles techniques :

    Article 1.

    > Les cépages insulaires ou le Riacquistu des cépages corses (2ème partie)par Nathalie Uscidda par Lucile Pic-Blateyron, Daniel Granès, Margaux Cavailles, Eric Bontemps

    Article 2.
    > Effet de la protection de l'oxydation des rebêchagesau pressurage sur la teneur en thiols variétaux des vins de colombard par A. Bessière, T. Dufourcs, A. Roland, L. Dagan, JL Faravel, R. Schneider

    La Revue Française d’Œnologie poursuit son partenariat avec La Revue de Viticulture et d’OEnologie de la Vallée du Rhône,éditée par l’Institut Rhodanien, institut de recherche et d’expérimentation viticole et oenologique des vins d’AOC de la Vallée du Rhône offrant à ses lecteurs l’accès à ces articles techniques et scientifiques.

    Article 1.
    Optidose Sud-Est: Bilan de 2 ans d'essais "parcelle" contre le mildiou et l'oïdium par Marion Claverie

    Article 2.
    Les cépages résistants aux maladies: panorama européen par J. Rousseau, S.Chanfreau, C. Hallereau, C. Pozzo Di Borgo


    Vous êtes annonceur et souhaitez communiquer dans nos prochains numéros --> Télécharger la plaquette de présentation pour Annonceurs à partir du lien suivant :
    Présentation Revue Française d'Oenologie

  • Fichier(s) à télécharger
    51_MEDIABOOK 2014.pdf
     
    ©Pixagram(2005) - ©Pixagone2005 - dernière mise à jour le 20/04/2014 - Mentions légales